Neige magique

Hiver commence
Blancheur tombe
Arbres blanchissent
Sol se mouille
Terre se repose

Je regarde par la fenêtre
Les flocons dansant
Dans un vent si doux
Et un froid insupportable
Ils dégringolent

De petites étoiles
Essayent de s’accrocher
Sur ce sol mouillé
Où elles sont si peu désirées
Les pauvres deviennent alors
De pauvres flaques

Je suis immobile
Observateur de ce calme
D’une intensité rare
Tout n’est plus que blanc

Le temps s’est arrêté
Le ciel souffle enfin
Respire
Nous offrant
Ce cadeau merveilleux

La neige est là
Qu’elle reste longtemps