Toi, terrible Temps,

Photo by Sharad kachhi on Pexels.com
Toi, terrible Temps,
créature toute puissante,
cruelle mais éternelle,
ton invention est illusion,
ta vocation est destruction.

Le sable s’écoule,
toujours l’eau coule.

Denrée si rare,
si aisément épuisée,
tu fuis toujours
sans cesser d’exister.

Tandis que l’argent tue,
seule ta valeur compte.

Sois-en assuré,
ô ennemi malavisé,
ton mensonge prospère,
nous resterons éphémères.