Blancheur infernale chronique

Mes Chers Mad-Lecteurs, Voici pour vous un texte que j’ai remis au goût du jour, et auquel j’ai ajouté une image. J’espère que mon petit poème vous plaira ! 🙂 Je suis là Ordinateur allumé Sans aucune idée Rien à expliquer Ou bien à critiquer Alors j’écris simplement Sans grand-chose à dire Je reste simple Face à cette feuille vierge Qui ne désire que moi … Continue reading Blancheur infernale chronique

Le galop du cheval

Mes très chers lecteurs, Voici votre dose de prose, un court poème remis au goût du jour spécialement pour vous. J’espère que vous l’apprécierez. Le cheval galopait à travers la plaine. L’herbe et la prairie s’étendaient devant lui à perte de vue. Le vent soufflait sur lui mais il continuait d’avancer. Il sentait sur son dos la chaleur du soleil. Il ressentait l’exaltation d’un galop … Continue reading Le galop du cheval

Fantôme

Oublié Invisible Sans importance Sans consistance J’apparais Puis disparais Mais personne Ne me reconnais Inconnu ou Méconnu Personne ne me voit Qui voudrait Oui qui voudrait Accorder de l’intérêt À un être de mon espèce J’existe Sans exister La société M’a effacé De ses dossiers Je ne suis rien Qu’une âme Errante Sans but, sans fin Sans rien L’éternité m’a condamné Mais l’humanité M’a abandonné Continue reading Fantôme

Liberté

Mes très chers lecteurs, Je vous propose aujourd’hui un court poème sur la liberté qui, je l’espère, vous inspirera. Efforçons-nous d’être celui qui déploie la voilure, et embrasse chaque nouvelle aventure, plutôt que le guetteur, qui choisit (parfois sans s’en rendre compte) de rester oisif, de s’enfermer dans la sécurité de son confort quotidien. Vent salé Ciel dégagé Peur refoulée Bonheur embrassé J’ai déployé la … Continue reading Liberté

Toi, terrible Temps,

Toi, terrible Temps, créature toute puissante, cruelle mais éternelle, ton invention est illusion, ta vocation est destruction. Le sable s’écoule, toujours l’eau coule. Denrée si rare, si aisément épuisée, tu fuis toujours sans cesser d’exister. Tandis que l’argent tue, seule ta valeur compte. Sois-en assuré, ô ennemi malavisé, ton mensonge prospère, nous resterons éphémères. Continue reading Toi, terrible Temps,

Feu de camp

Amitiés rassemblées De joie on dansait Autour d’une flambée Les flammes rayonnaient Elles montaient au ciel Son bleu sans pareil Caressant cette merveille Ce soleil couleur miel L’obscurité de la nuit Berce notre insomnie Ce sera bientôt fini Viendra l’heure d’aller au lit Trinquons encore une fois Partageons cette joie Tandis que l’on boit Cernant ces morceaux de bois Les étoiles scintillent Telles de vulgaires … Continue reading Feu de camp